DOSSIER PEDAGOGIQUE Danser Casa

Danser Casa évoque bien sûr Casablanca où se sont retrouvées nos deux pointures internationales du hip hop que sont Kader Attou et Mourad Merzouki, deux des cofondateurs de la compagnie Accrorap, compagnie pionnière du hip-hop en France.
Avec une musique envoutante et des chorégraphies haletantes, Danser Casa raconte la tension de la ville marocaine, entre une violence larvée toujours prête à éclore, et un amour puissant qui ne se dit jamais. Tantôt les danseurs se jaugent et s’affrontent dans des duels nerveux, tantôt leurs corps entremêlés restituent l’énergie d’un atome en fusion. La force brute qui les soulève, l’animalité soudaine qui les saisit, les véritables risques qu’ils prennent dans leurs acrobaties, tout ceci contribue à créer le climat tendu d’un danger imminent, d’où émergent in extremis des moments suspendus de pure beauté, dans lesquels la grâce et la douceur viennent sublimer le déchaînement qui a précédé.
L’humanité entière s’y retrouve, contradictoire et complexe, livrée à une pulsion de vie communicative et entêtante. Cette énergie de vie qui nous parvient, c’est l’émotion intense de la jeunesse marocaine, la violence de sa condition, le souffle de son désir.

Partager :