Exposition hors-les-murs « Party de Campagne »

Du mercredi 17 mars au dimanche 30 mai 2021

Sommé de garder portes closes jusqu’à nouvel ordre malgré tous nos efforts pour les rouvrir, ne serait-ce qu’au niveau local, le centre d’art contemporain – la synagogue de Delme a décidé d’organiser l’exposition PARTY DE CAMPAGNE à partir de ce qui lui reste, à savoir la rue et les prés, là où les échanges avec les publics demeurent encore possibles, là où il semble que l’on puisse encore dire quelque chose, se retrouver, débattre et réfléchir posément à la situation.

PARTY DE CAMPAGNE vient donc s’immiscer, et s’offrir à quiconque la visite, dans les quelques espaces encore accessibles aux publics de Delme : panneaux d’affichage, espaces verts, vitrines donnant sur la rue, commerces ouverts… Offerte à tou.te.s à même la rue, elle agira tel un slogan se voulant une réponse à l’apathie politique et à l’absurde incohérence des décisions prises, en empruntant aux codes et supports communicationnels de l’institution politico-médiatique leur force de dissémination publique : ceux de la campagne électorale grâce à des posters d’artistes affichés sur les panneaux électoraux, ceux-là même qui devaient exposer leurs œuvres à la synagogue en 2021 ; par le biais d’écrans, les mêmes qui infusent le discours politique actuel dans nos cerveaux disponibles ; par le biais de la sculpture monumentale, à partir de laquelle se dresse l’idéologie du pouvoir ; de même que par le biais de bannières publicitaires ou de l’affichage public moins visible.

PARTY DE CAMPAGNE s’étend au-delà même de Delme, dans plusieurs communes du Saulnois, dans lesquelles ses posters sont également exposés pour leurs habitants. Ainsi, cette exposition prendra la forme d’une véritable campagne, s’ajoutant à celles qui se projettent cette année en France (régionale, départementale et les débuts de la présidentielle). Mais ses enjeux seront tout autre, puisqu’il s’agira là de militer pour la visibilité de la création artistique trop méprisée ces derniers temps et écartée au profit d’une vision économiste étriquée, jugée prioritaire, sans qu’un débat avec les principaux concernés puissent avoir lieu, comme si seule la maintenance économique et financière pouvait permettre à une population, un pays, de franchir une telle période de trouble.

Plus d’infos : https://cac-synagoguedelme.org/fr/exhibitions/174-party-de-campagne

Partager :