GENERATIONS REPETEES – « Générer des traces, mémoire des lieux »

Exposition du 26 janvier au 16 avril 2021 – « Galerie Œil », Cité scolaire du Jean Moulin, Forbach

Les élèves de la cité scolaire du Jean Moulin sont invités par les porteurs du projet, M. Cuny (Professeur d’EPS) et M. Lopez (Professeur d’Arts Plastiques) à s’interroger sur la notion de répétitions pour faire émerger une réflexion sur l’Histoire, ses transmissions générationnelles en lien avec la thématique du Carreau, Scène nationale de Forbach et de l’Est mosellan. Ils mènent ainsi une réflexion critique sur le monde passé et à venir, entre espoir et gravité. Ce thème du Temps se retrouve dans l’exposition « Générer des traces, mémoire des lieux », actuellement à la Galerie Œil de la cité scolaire du Jean Moulin de Forbach. Cette exposition propose à « travers de petites histoires, des approches sensibles avec la matière, l’objet, le lieu et l’instant vécu »

Cette exposition proposée par Plus vite association est le point de départ du projet fédérateur. Les élèves deviennent le temps d’un projet, les médiateurs culturels. Cela permet d’aller à la rencontre des œuvres et des artistes contemporains. Cette récolte des « vestiges contemporains, tels des vanités futures de notre époque, questionne la trace que nous laissons sur cette terre mais aussi la mémoire de nos souvenirs et de nos vies ». On retrouve ainsi les œuvres de nombreux artistes contemporains, Jérémie Gindre, Estelle Chrétien, Miguel Costa, Morgane Brittscher, Yves Chaudouët, Emmanuel Régent, Boris Achour, Chloé Poizat, Philippe Gareno, Lionel Scoccimaro, Berdaguer&Péjus, Pascal Brateau, Véronique Joumard, Fabio Viscogliosi, Eric Tabuchi, Patrick Schmierer, Nathalie Bachmann, Emmanuel Lagarrigue, Christophe Cuzin et Rémy Bragard.

L’exposition se découvre, dans un second temps, grâce à une autre rencontre de l’art ; la danse avec la danseuse, performeuse, chorégraphe et pédagogue, Sarah Grandjean et deux classes de 5ème et 6ème. Sarah « accompagne les élèves dans la découverte de ces œuvres pour générer de la danse ».

« Ephémère, immortelle, versatile, la danse est le seul art, qui ne laissant aucun déchet sur la terre, hante certaines mémoires de souvenirs merveilleux » Jean Babilée ( danseur, chorégraphe et acteur français)Citations extraites du livret d’exposition « Générer des traces », Jérémie Lopez.

Partager :